Paroisse Saint Thomas d'Aquin
 Paroisse Saint Thomas d'Aquin

            Homélies prononcées lors                                      d'évènements particuliers

Message de Mgr Michel Aupetit 

L’urgence de la fraternité

Les évènements récents montrent une souffrance importante d’une grande partie de nos concitoyens, qui génère la colère quand elle ne semble pas entendue et une frustration devant ce qui peut être pris pour de l’arrogance. Comme archevêque de Paris, je comprends la peine de ceux qui manifestent pacifiquement et luttent pour conserver une vie digne, je dénonce la violence scandaleuse de ceux qui en profitent pour saccager notre ville, je salue le courage des services de police et de gendarmerie et je m’unis au souci de nos gouvernants qui cherchent des réponses à la crise.

Notre pays souffre d’une incompréhension généralisée. L’individualisme devient la valeur absolue au détriment du bien commun qui se construit sur l’attention aux autres et en particulier aux plus faibles. Les valeurs de la République que sont la liberté et l’égalité sont parfois détournées par des réseaux d’influence qui réclament des droits nouveaux sans égard pour les plus vulnérables.

Où sont les véritables priorités ? Les urgences nationales, les « grandes causes » de notre pays ne peuvent légitimement être celles des revendications communautaristes ou catégorielles. Le devoir primordial de l’État est de garantir pour chacun les moyens d’entretenir sa famille et de vivre dans la paix sociale. Il nous faut reconstruire une société fraternelle. Or, pour être frères, encore faut-il une paternité commune. La conscience de Dieu le Père qui nous apprend à nous « aimer les uns les autres » a façonné l’âme de la France. L’oubli de Dieu nous laisse déboussolés et enfermés dans l’individualisme et le chacun pour soi.

La violence engendre la vengeance et la haine. Apprenons ensemble à nous écouter vraiment et à nous parler sans à priori méprisant pour ceux qui ne pensent pas comme nous. J’appelle modestement les protagonistes à un véritable dialogue où chacun accepte de sortir de ses certitudes pour établir un vrai diagnostic d’une situation délétère et trouver humblement les voies d’une reconstruction fraternelle de notre société. Je demande enfin aux chrétiens de prier et d’être ce qu’ils sont appelés à être au nom du Christ : des artisans de paix.

Je porterai notre pays dans la prière lors de la Messe de l’Immaculée Conception du vendredi 7 décembre prochain à 18h30 à Notre-Dame de Paris. En ces temps troubles que nous vivons, nous pourrons confier à la sainte Patronne de la France la paix de notre nation qui ne peut naître que de la justice.

+ Michel Aupetit, archevêque de Paris

Notre-Dame brûle !

 

Le drame de l’incendie de Notre-Dame de Paris nous a plongés dans une consternation et une immense peine, nous touchant à l’intime de notre foi. Étant proche de Notre-Dame, j’ai vu de mes yeux les flammes immenses s’élancer et crier vers le ciel. Le feu dévorait avec une rapidité surprenante toute la toiture de la nef ; la cathédrale était embrasée ; la flèche effondrée. La stupeur nous saisit encore !

Les catholiques du monde entier se sont rassemblés dans un formidable élan d’unité et de prière. Croyants ou incroyants aussi, du monde entier, disent leur désarroi et envoient des messages extrêmement touchants. 

Les pierres brulent, certes ! Mais les pierres vivantes avec lesquelles le Christ a voulu construire son Église, sont toujours là ; nous en sommes si nous le voulons bien, faisant partie de cette Église qui, attachée au Christ, ne peut pas périr.

À travers cette terrible tragédie, il faut aussi comprendre que Notre-Dame lance à tous ses enfants un bouleversant

appel à la conversion afin qu’ils tournent leurs regards leurs cœurs vers son Fils bien-aimé trop souvent bafoué et tellement délaissé ! Aura-t-il enfin, ce Jésus qu’Elle nous donne, toute sa place dans nos vies ?

 A travers le deuil de cette Semaine Sainte, convertissons-nous ; changeons nos cœurs et vivons dans l’Espérance de la Résurrection qui approche.

 

Notre Dame de Paris, priez pour nous ; pour la France ;

pour la Paix du monde !

 

 

Jérôme Angot, curé

 

----------------------

 

 

Pour participer à la rénovation de la cathédrale, il est possible de faire un don à la Fondation Notre Dame du diocèse de Paris

Il est possible de faire un don pour la rénovation de Notre-Dame de Paris :

  • Par chèque à l’ordre de « Fonds Cathédrale Notre-Dame de Paris ». À adresser à : Fondation Notre Dame – 10 rue du Cloître Notre-Dame – 75004 Paris
  • Par carte bancaire sur la page de la Fondation Notre Dame.
  • Par virement en contactant le 01 78 91 94 00 ou 
  • info@fondationavenirpatrimoineparis.fr

Vous avez des questions ? Consultez le site de la Fondation Notre Dame https://www.fondationnotredame.fr/

 

 

Hommage au P. Jacques HAMEL

 

Au cœur de l’été, nous avons tous appris l’assassinat du Père Jacques Hamel alors qu’il célébrait la Messe à St Etienne du Rouvray dans le diocèse de Rouen. Comme catholiques de la paroisse St Thomas d’Aquin, nous voulons nous joindre à l’hommage unanime que ce drame a suscité.

D’abord en raison de l’âge, 86 ans, de ce prêtre. Il avait fêté ses 50 ans de sacerdoce en 2008, signe de sa fidélité dans le service du Christ et de l’Eglise. En outre, les circonstances atroces de sa mort préméditée, violentes et bestiales, justifient cet hommage envers un homme confronté à la méchanceté humaine et à la souffrance. Enfin, tué en célébrant l’Eucharistie, il l’a manifestement été en « haine de la foi », la foi des apôtres, la foi de l’Eglise que nous portons tous depuis notre baptême. C’est pourquoi, par cette agression, nous nous sentons touchés aussi dans ce que nous sommes.

Devant cette réalité dramatique qui dit quelque chose de l’état de notre pays, la parole reste malgré tout à l’espérance, celle qui ne déçoit pas et qui est plus forte que le mal et la mort. Car l’espérance nous enracine, telle une ancre, dans l’amour de Dieu, Maître de l’histoire.

Cet événement nous lance un appel à mettre plus encore notre confiance en Dieu, à demeurer à l’écoute de sa Parole, à renforcer notre vie de prière, à apporter la lumière de notre propre fidélité au sein des contradictions de notre société. En ce mois de septembre au cours duquel nous fêtons la Croix glorieuse, n'ayons pas peur de suivre le Christ, vainqueur du « monde ».

 

Jérôme Angot, curé

L'église

1, place Saint Thomas d'Aquin

75007 Paris

Standard : 01 42 22 59 74

Secrétariat

1, rue Montalembert

75007 Paris

Horaires des messes

Messes dominicales : samedi, 18h30 ; dimanche, 9h30 (hors vacances scolaires), 11h et 18h30.

Messes en semaine du lundi au vendredi : 12h15 (hors vacances scolaires) et 18h30

Horaires d'ouverture  de l'église

En période scolaire :

Du lundi au vendredi : 9h-19h15

Accueil du lundi au vendredi :  10h-12h / 14h30-17h

 

Accueil de prêtre Du lundi au samedi : Un prêtre reçoit chaque après-midi entre 17h00 et 18h30.

 

Samedi : 9h-12h / 14h30-19h30

Dimanche : 9h-12h/16h-19h30

 

Pendant les mois de juillet et août :

Du mardi au samedi : 10h-12h  /17h-19h30

Dimanche : 10h30-13h

Eglise fermée le lundi

A ne pas manquer

Prière des Mères

lundi à 9h00 à l'église.

Resp. : portia-ct@wanadoo.fr

 

Chapelet à l'église

Jeudi à 18h et tous les jours des mois de Marie : octobre et mai.

 

Adoration du Saint Sacrement 

Le mardi et le jeudi entre 19h et 20h en période scolaire

La Vidéo mensuelle du Pape

voir LA VIDEO DU PAPE

Actualité bioéthique

en savoir plus

Année        Sainte Geneviève

 

+ d'infos

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Paroisse Saint Thomas d'Aquin