Paroisse Saint Thomas d'Aquin
 Paroisse Saint Thomas d'Aquin

 

2020 - Année Sainte Geneviève 

 

« Sur le bas-côté droit de l’église, vous pouvez vous recueillir devant le tableau de Lagrenée (voir ci-dessous). Chacun peut invoquer la sainte Patronne de Paris pour lui demander sa protection et son intercession pour ses intentions.

 

« Une image tirée du tableau vous est offerte, avec à son dos une prière à Ste Geneviève.

 

« Livret du Pèlerin : Art, Culture et Foi, propose, avec le Livret du Pèlerin, deux parcours à effectuer sur les pas de Ste Geneviève. À trouver sur les présentoirs.

 

«Un détail représentant Ste Geneviève est aussi visible sur le vitrail de Louis Amédée Didron, au dessus du choeur dans l'église (voir plus bas).

 

 

Tableau présent dans l'église (bas-coté droit)

"La vocation de Sainte-Geneviève",

de Louis  Jean François LAGRENEE (1724-1805)

Vers 430, se rendant en Angleterre pour lutter  contre l'hérésie pélagienne, Saint Germain d'Auxerre s'arrête à Nanterre et remet une médaille à Geneviève qui lui révèle son désir de se consacrer à Dieu.

 

Elève de Carle Van Loo, grand prix de l'Académie royale en 1749, il voyage à Rome en 1751 et est reçu à l'Académie en 1755.

Il est ensuite appelé par Catherine II, à Saint-Petersburg, où il dirige l'Académie russe. A son retour, il reçoit des commandes royales, en particulier pour la chapelle de l'Ecole militaire et en 1871 pour la chapelle royale de Fontainebleau.

Sainte Geneviève - biographie

 

Patronne de Paris, sainte Geneviève ne s’est dérobée ni à l’appel de Dieu, ni à celui des hommes de son temps. Elle leur a servi de guide, tant face à la guerre, à la famine ou aux crises politiques, que pour répondre à leur soif spirituelle.

 

La vie de la patronne de Paris coïncide avec les dernières convulsions de l’Empire romain en Europe, les invasions barbares et l’établissement de la monarchie franque d’où sortit la France.

Née à Nanterre vers 420, Geneviève se voue à Dieu dès son enfance, après une rencontre avec St Germain d’Auxerre et St Loup de Troyes vers 430, vocation qu’elle confirmera en devenant, vers ses 18 ans, vierge consacrée. Elle reçoit de ce fait le droit d'instruire les femmes et de détenir la clef du baptistère de la cathédrale de Paris située dans l’île de la Cité.

Enfant, Geneviève accomplit son premier miracle en guérissant sa mère. Celle-ci, voulant empêcher sa fille de se rendre à l’église pour un office important, se heurta à la résistance de la petite, soucieuse d’accomplir son vœu de don total à Dieu. Elle frappa sa fille dans un moment de colère. Geste malheureux qui fut aussitôt puni par la perte de la vue. Combien de temps la mère resta-t-elle à méditer, dans sa nuit, sur cet aveuglement qui révélait celui de sa conscience et de son cœur ? Elle pria sa fille d’aller puiser pour elle de l’eau au puits ; la petite Geneviève, ayant tracé un signe de croix sur la cruche, appliqua l’eau sur les yeux de sa mère qui retrouva la vue ! Ce prodige n’était que le gage d’une longue série de miracles ou de faits surnaturels qui allaient jalonner toute la vie de Geneviève.

Après la mort de ses parents vers 440, elle s’installe à  Paris chez sa marraine Procula, et suivant le droit romain en vigueur, elle reprend la charge paternelle de magistrat municipal, qu’elle exerce tout en poursuivant sa vie d’ascèse et de prière.

Vers l’âge de vingt ans : Geneviève tombe gravement malade, au point de sembler morte pendant trois jours. Ayant repris conscience, elle révéla qu’un ange l’avait  prise par la main et lui avait fait visiter le Ciel et l’Enfer ; elle insistait sur le bonheur, absolument inimaginable à l’esprit humain, qui attend les élus dans le Paradis. 

Geneviève ne tarde pas à impressionner ses contemporains en faisant preuve d’une sagesse et d’un courage exceptionnels. Face à la progression fulgurante d’Attila et ses Huns en 451, elle convainc les Parisiens de ne pas fuir et les appelle à se tourner vers Dieu en jeûnant et priant, certaine que la ville sera épargnée. Elle les encourage à résister à l’invasion par les paroles célèbres : « Que les hommes fuient, s’ils veulent, s’ils ne sont plus capables de se battre. Nous les femmes, nous prierons Dieu tant et tant qu’Il entendra nos supplications. »

« Les femmes se laissèrent assez vite persuader, écrit son biographe ; quant aux hommes, elle leur répétait qu’ils ne gagneraient rien à fuir, les lieux où ils comptaient se réfugier devant être sûrement dévastés, tandis que Paris serait sûrement préservé. » Ces prévisions se vérifièrent. Délaissant la route de Paris, les Huns se dirigèrent vers Orléans et furent défaits aux Champs Catalauniques.

Lorsque, quelques années plus tard, les Francs tentèrent d’affamer Paris, elle parvient, par son sang-froid et sa générosité, à ravitailler la ville en forçant le blocus et empêcha tout un peuple de mourir de faim.

Figure admirée et respectée, Geneviève jouit d’une grande influence sur les grands de son temps, influence dont elle se sert pour œuvrer à la gloire de Dieu et au salut des hommes. Même les rois, tels Childéric et son fils Clovis, lui témoignaient leur vénération. Aux côtés de sainte Clotilde, épouse de ce dernier, il semble qu’elle ait contribué à sa conversion, participant ainsi à l’établissement d’un royaume franc catholique, sur les ruines de l’Empire romain disparu.

Pendant sa vie, elle est favorisée de grâces extraordinaires, notamment du don de lire dans les consciences et de calmer les énergumènes. De nombreux miracles sont attribués à son intercession, tant de son vivant qu’après sa mort. Elle est aussi l’inspiratrice de plusieurs fondations d’édifices religieux, dont un sur l’emplacement actuel de la basilique Saint-Denis, lieu d’ensevelissement du premier évêque de Paris. Elle convainc également Clovis de faire construire une église dédiée à St Pierre et Saint Paul, à l’emplacement de l’actuelle Montagne Ste Geneviève.

Selon la tradition, elle meurt le 3 janvier 502, et est enterrée dans cette dernière église où elle venait souvent prier, aux côtés de Clovis et rejointe plus tard par la reine Clotilde. L'église est d'abord confiée à des bénédictins, puis à des chanoines séculiers : c'est l'abbaye Sainte-Geneviève de Paris, dont le clocher est encore visible dans l'enceinte du lycée Henri-IV (ce clocher est connu sous le nom de « tour Clovis »).

Aujourd’hui, c'est dans l'église Saint-Étienne-du-Mont (5è arr.), qu'une châsse abrite ses restes perpétuant le souvenir de celle qui par son calme, sa diplomatie et sa foi sauva la ville de nombreux périls. Elle est la sainte patronne de Paris.

 

Prière à sainte Geneviève :

 

Sainte Geneviève, écoute favorablement nos prières.
En nous tournant vers toi, nous nous souvenons
de tous les bienfaits que depuis seize siècles, tu n’as cessé
d’obtenir de Dieu en faveur de ceux qui t’implorent.

 

Aujourd’hui, de nouveau,
nous en appelons à ta puissante intercession.
Veille sur notre Ville Capitale, et tous ses habitants.
Conduis à Dieu tous ceux qui Le cherchent sans le savoir.

 

Soutiens les hommes et les femmes qui ont
la belle mission de gérer les affaires publiques.
Transmets leur la Lumière pour éclairer leur conscience,
qu’ils soient de dignes serviteurs du bien commun.

 

Penche-toi sur les hommes et les femmes
désabusés par la vie, les malades et les mourants,
qu’ils trouvent sur leur chemin aide et secours.

 

Donne-nous ton regard généreux pour nourrir
les affamés, protéger les faibles et secourir les exilés.

 

Toi, la femme énergique qui n’a pas eu peur de t’engager,
soutiens les nombreux jeunes et étudiants
qui cherchent à bâtir leur vie durablement.

 

Fais grandir en nous l’Amour de l’Église dans laquelle
tu as consacré ta vie et que tu ne cessas de servir.


Que cette année anniversaire dans notre diocèse
fasse rayonner dans Paris, la joie de l’Évangile.

 

Sainte Geneviève, nous t’en supplions,
Prie Dieu pour nous,
par Jésus le Christ, dans l’Esprit,


Amen !

L'église

1, place Saint Thomas d'Aquin

75007 Paris

Standard : 01 42 22 59 74

Secrétariat

1, rue Montalembert

75007 Paris

Horaires des messes

Messes dominicales : samedi, 18h30 ; dimanche, 9h30 (hors vacances scolaires), 11h et 18h30.

Messes en semaine du lundi au vendredi : 12h15 (hors vacances scolaires) et 18h30

Horaires d'ouverture  de l'église

En période scolaire :

Du lundi au vendredi : 9h-19h15

Accueil du lundi au vendredi :  10h-12h / 14h30-17h

 

Accueil de prêtre Du lundi au samedi : Un prêtre reçoit chaque après-midi entre 17h00 et 18h30.

 

Samedi : 9h-12h / 14h30-19h30

Dimanche : 9h-12h/16h-19h30

 

Pendant les mois de juillet et août :

Du mardi au samedi : 10h-12h  /17h-19h30

Dimanche : 10h30-13h

Eglise fermée le lundi

A ne pas manquer

Prière des Mères

lundi à 9h00 à l'église.

Resp. : portia-ct@wanadoo.fr

 

Chapelet à l'église

Jeudi à 18h et tous les jours des mois de Marie : octobre et mai.

 

Adoration du Saint Sacrement 

Le mardi et le jeudi entre 19h et 19h30 en période scolaire

La Vidéo mensuelle du Pape

voir LA VIDEO DU PAPE

Actualité bioéthique

en savoir plus

Année        Sainte Geneviève

 

+ d'infos

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Paroisse Saint Thomas d'Aquin