Paroisse Saint Thomas d'Aquin
 Paroisse Saint Thomas d'Aquin

L’église du couvent des dominicains a été construite en 1631 sur l’ancien emplacement du jardin de la reine Margot. Elle n’est pas « orientée » et se trouvait alors dans l’axe d’une allée de tilleuls, face à l’Hôtel de LUYNES. Couvent et église sont démantelés en 1791.


L’église est rendue au culte en 1803 et devient la paroisse Saint Thomas d’Aquin mais elle ne sera de nouveau consacrée, par Monseigneur FELTIN qu’en 1950. Le mur de l’abside de l’église s’étant effondré en 1722, les dominicains décident de créer leur propre choeur. Ils confient la réalisation de la « Transfiguration » sur le plafond de leur chapelle à François LEMOYNE (à qui l’on doit le plafond du salon d’Hercule à Versailles). La statue de la chapelle de la Vierge est de Gilles GUÉRIN (qui a réalisé les chevaux du bassin d’Apollon à Versailles).

 

Les dominicains, prêcheurs, sont aussi créateurs : le frère CLAUDE architecte du Pont royal, construit la façade de l’église en 1767, Frère ANDRE, peintre, après un séjour à Rome, décore le couvent d’une cinquantaine de tableaux dont il ne reste que « Saint Dominique » et « Saint Thomas... » et « La remise de la Couronne d’épines » .

 

La plupart des oeuvres présentées dans l’église Saint Thomas proviennent des « rafles » de Napoléon : Saint Jérôme du Guerchin et l’Assomption de la Vierge de Salvatore Rosa, ou de commandes passées par l’État au début du XIXe à plusieurs « prix de Rome » : Picot « mort de Saphira », Pallière « Saint Pierre guérissant le lépreux » et Abel de Pujol « martyre de saint Etienne ». Blondel a tout d’abord peint le mur de la chapelle Saint Louis puis les chapelles latérales et la coupole en 1854. Tous ces artistes issus de « l’école de DAVID » ont aussi participé au décor des plafonds du Louvre.

 

En 1905 la famille DIDRON réalise les 3 verrières du choeur : vitraux-tableaux aux tons clairs représentant l’Assomption, les béatitudes et pour le vitrail central, la Trinité entourée des Saints : Pierre, Paul... Thomas, Dominique, Vincent de Paul, François de Sales et d’Assise... Sainte Geneviève, Sainte Clotilde, Saint Germain de Paris.  

 

L'église

1, place Saint Thomas d'Aquin

75007 Paris

Secrétariat

1, rue Montalembert

75007 Paris

Tel : 01 42 22 59 74

Horaires des messes

Messes dominicales : samedi, 18h30 ; dimanche, 9h30 (hors vacances scolaires) 11h et 18h30.

Messes en semaine du lundi au vendredi : 12h15 (hors vacances scolaires) et 18h30

A ne pas manquer

Prière des Mères

lundi à 9h00

Chapelet

Jeudi à 18h et tous les jours des mois de Marie : octobre et mai.

Adoration du Saint Sacrement  

le mardi de 17h30 et 18h30

le jeudi entre 19h et 20h 

Accueil

En semaine : Un prêtre reçoit chaque après-midi entre 17h00 et 18h30.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Paroisse Saint Thomas d'Aquin